Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un blog de bordeaux.fr

Les plantes vertes

Aspidistra lurida Plante consierge LILIACEES

Aspidistra lurida Plante consierge LILIACEES



Floraison

Dans de bonnes conditions, elles apparaissent en août. De couleur pourpre, elle s'épanouissent à la surface du sol. Dans leur habitat naturel, elles sont pollinisées par les limaces et les insectes au sol. La floraison est en soit insignifiante et ne dure que quelques jours. Il faut la considérer comme un signe de bonne santé.


Croissance

La croissance est lente et un sujet établi produit 4 ou 5 feuilles par an. Si la plante manque vraiment de lumière, elle survivra mais poussera encore plus lentement.


Utilisation

L'aspidistra peut être cultivé dans des endroits où les autres plantes ne résisteraient pas. Par exemple dans une pièce au nord, un hall frais et sombre, éloigné de la source principale de lumière. Il est parfaitement mis en valeur en isolé dans une véranda, une entrée ou un jardin d'hiver. Il est important qu'il ne soit jamais exposé au soleil.

En été, il peut être placé à l'extérieur dans un endroit protégé du soleil où il reprendra des forces pour l'hiver. Il peut également s'harmoniser avec une composition de plantes d'intérieur où ses feuilles touffues et coriaces mettront en valeur les potées fleuries, par exemple. Dans tous les cas, le conserver toujours seul dans son pot car il n'aime pas partager son habitat.
Soins
emplacement

La plante préfère la mi-ombre. Elle accepte également l'ombre, ce qui est l'un de ses principaux attraits. La variété panachée demande plus de lumière sans toutefois être jamais exposée au soleil.
entretien

L'aspidistra n'est pas exigeant et ne demande que des soins limités. On supprime les feuilles et les fleurs fanées ou abîmées. Les feuilles se nettoient avec un linge humide. Les aspidistras aiment être pulvérisés avec une eau douce une fois par semaine surtout par forte chaleur. A noter que les lustrants ne sont absolument pas supportés par cette plante.
temperature

Ces plantes s'accomodent de températures très différentes. L'espèce végète bien entre 7 et 21°. Elle peut même survivre à des températures bien plus basses pourvu qu'elle soit protégée du gel.
arrosage

Toute l'année, n'arroser que modérément pour ne garder la motte qu'à peine humide. Laisser sécher les deux tiers du mélange avant tout nouvel arrosage.
engrais

Faire un apport d'engrais liquide ordinaire fortement dilué tous les quinze jours pendant la période de croissance. Cessez tout apport durant la période hivernale. Il est conseillé de pas utiliser d'engrais l'année d'un rempotage, l'aspidistra n'aimant pas les sols trop riches. La variété panachée ne demande pas d'engrais au risque de perdre ses panachures.
rempotage

L'aspidistra préférant être à l'étroit, un rempotage ne devrait se pratiquer que tous les deux ou trois ans en mars. De toute façon, une plante qui a besoin de plus de place le fera savoir en brisant son pot.

Utiliser un mélange léger de terreau, de terre de bruyère et de terre franche en prévoyant une bonne couche de drainage.

Les vieux sujets préfèrent ne pas changer de pot. Enlever les nouvelles pousses et quelques racines si besoin, remettre dans le même contenant et renouveler simplement la couche superficielle du mélange.
Problèmes
Maladies et erreurs de culture

Les feuilles se fendent : suralimentation. Il faut suspendre tout engrais jusqu'à la fin de la saison.

Taches brunes et brûlées : trop de soleil direct. Ne jamais exposer un aspidistra aux rayons du soleil.

Feuilles couvertes de vilaines taches brunes : surarrosage. Le mélange doit toujours sécher un peu entre deux arrosages.

Marques brunes sur les feuilles : faire attention de protéger ces plantes des sources de chaleur, en particulier les radiateurs et des températures trop élevées.
Parasites

Ces plantes sont rarement attaquées par les parasites qui trouvent en général leurs feuilles épaisses trop coriaces.

Les araignées rouges décolorent les feuilles et tissent de toutes petites toiles grisâtres sur l'envers des feuilles. Traiter à l'acaricide et augmenter le taux d'humidité par des bassinages et en mettant la plante sur un lit de cailloux reposant dans de l'eau. Une atmosphère trop sèche favorise en effet l'apparition de ces parasites.

De petites plaques laineuses et blanches trahissent une attaque de cochenilles farineuses. Enlevez-les avec l'ongle et passez un tampon imbibé d'alcool dénaturé ou d'alcool à brûler. (ou utiliser un insecticide systémique en cas de trop forte attaque.)
Multiplication

Elle se pratique au printemps par division des touffes. Utiliser des segments de rhizomes portant au moins deux feuilles et en planter plusieurs dans un pot de 10 cm et en utilisant le même mélange que celui indiqué lors d'un rempotage. Ne pas fertiliser car les racines doivent se développer en cherchant elles-mêmes leurs substances nutritives.


Renseignements : par téléphone au 05 56 16 15 70 | Mentions légales