Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un blog de bordeaux.fr

16 février 2012

Le jardin éco-citoyen aux 1001 senteurs

DSC00355.JPG 

 

                                                            EHPAD/ RPA Maryse Bastié

En partenariat avec

La Mairie de quartier Grand Parc

Le Service des Parcs, des Jardins et des Rives,

Le Lycée Horticole de Bordeaux,

L’atelier d’éco-solidaire,

Le centre Social Culturel GP Intencité,

La Délégation du Développement Durable de la Ville de Bordeaux

 

Objet: Restructuration du jardin communautaire EHPAD/RPA Maryse Bastié à visée thérapeutique, écologique favorisant l'action intergénérationnelle.

 

Au vue des centres d’intérêts des résident(e)s de l'EHPAD et de la RPA, le projet d’animation d’établissement s'oriente cette année sur l'Espace de vie extérieur de la structure.

En effet le jardin revient souvent au centre des discussions de l'ensemble des acteurs.

Par ses différentes fonctions, un jardin est accessible à toute personne : résident, famille, personnel, bénévole, intervenant extérieur (kinésithérapeute).

Ici, la création d’un jardin se veut avant tout un moyen pour permettre aux personnes de se retrouver dans un lieu intime et convivial, ouvert sur l’extérieur (le quartier du Grand Parc) afin de pouvoir échanger, partager dans une atmosphère reposante, sécurisante et esthétique.

 

I / Dans une première partie, ce projet décrit les bénéfices que pourraient apporter le jardin, situé au centre de l'établissement, sous une forme thérapeutique. La restructuration du jardin, par une approche ludique et pédagogique, permettra de favoriser les gestes ECO- responsables au sein de la structure auprès des résidents et du personnel. Les espaces qui composent ce jardin seront ré agrémentés par différents partenaires institutionnels et associatifs, à visée thérapeutique pour les résidents de l'EHPAD, basée sur les 5 sens. Les résidents de la RPA pourront eux aussi bénéficier de ce lieu fleuri, favorisant les rencontres, l'échange et pour ceux qui le souhaitent, la possibilité d'apporter leur contribution à son entretien.

Photo-0011.jpg

II / La seconde partie permettra d'éclairer sur l'organisation de la réalisation du jardin thérapeutique, en effet la particularité de ce projet est la dimension d'intervention des actions intergénérationnelles. De la remise au propre du jardin à la conception puis à la réalisation technique, des jeunes du lycée d'horticulture de la ville de Bordeaux, accompagnés par les jeunes volontaires d'Unis Cité missionnés sur la structure, œuvreront pour et avec les personnes âgées à la réalisation de ce projet.

III / Enfin, la troisième partie aura pour objet de définir l’un des axes prioritaires de l'établissement dans son nouveau projet de vie.

 

C’est ainsi que l’EHPAD/RPA Maryse Bastié s’inscrit dans une démarche éco-responsable. Par une implication du personnel dans ce domaine, l'objectif est de favoriser l’économie énergétique de l’établissement ainsi qu'une prise de conscience des résidents qui l’habitent.

 

I Le jardin thérapeutique: un élément essentiel dans l'équipement des institutions gériatriques et un outil indispensable pour l'animation.

Par l’animation, l’établissement permettra à ce projet une approche ludique, culturelle en favorisant le lien social de ses résidents et des acteurs professionnels et familiaux.

L’animation est certainement le meilleur moyen pour redonner sa place de sujet au résident. L’animation est un état d’esprit qui doit être partagé par tous. Elle doit privilégier la relation, permettre de maintenir un quotidien de qualité pour tous les résidents et détecter les éléments qui permettent à la personne âgée de faire face à l’institutionnalisme. Le jardin thérapeutique redessine une nouvelle forme de prise en soins de la personne âgée et s'inscrit dans les actions du projet individualisé de prise en soins non médicamenteuse de l'établissement.

En effet le jardin trouve ses racines dans le milieu rural et agricole, dans l'histoire de vie de certains des résidents.

 

·  OBJECTIFS ET FINALITES

Favoriser le lien social des séniors.

Leur permettre de pratiquer une activité qu’ils aiment.

Valoriser leur image et leur savoir faire.

Mettre en place une activité intergénérationnelle adaptée à tous.

 

·  RESULTATS ATTENDUS

Susciter le plaisir et l’envie afin de redonner un objectif de vie à certains de nos résidents.

 

A/ Le jardin thérapeutique est appelé à devenir un élément essentiel dans l'équipement des institutions gériatriques et cela pour différentes raisons :

Tout d'abord, dans un jardin tous les sens sont en éveil : l'odeur des massifs, la vue des couleurs et des formes, le toucher permet l'appréhender la rugosité, le velouté ou le côté lisse des plantes, les bruits stimulent la proprioceptive.

Ensuite, cette génération n'est celle ni des loisirs ni des plaisirs et nous rencontrons souvent une opposition de la part des personnes âgées lorsque nous leur proposons des activités créatrices artistiques.

Sur le plan physique, le jardinage favorise l'entretien musculaire.

Le pratiquer dans de bonnes conditions articulaires et musculaires est le souci de tout jardinier qui cherche à s'économiser et à travailler en toute sécurité. Les mêmes règles valent pour les patients âgés.

Le « dehors » devient thérapeutique dans le sens où il apporte des sensations de chaleur, de fraîcheur ou d'humidité.

Une activité extérieure permet d'exposer aux rayons du soleil visage, bras, avant-bras ou jambes, ce qui favorise le métabolisme de la vitamine D et prévient l'état de carence pendant l'hiver.

Sur le plan psychique, le simple fait de regarder la végétation réduit le stress, fait baisser la tension artérielle et soulage celle musculaire.

Il apporte donc calme et apaisement et enseigne la patience.

Pour les personnes subissant une détérioration psychique, le jardin apporte continuité et sérénité.

La production effective de fleurs, de fruits ou de légumes revalorisent les personnes âgées qui, trop souvent, éprouvent un sentiment d'inutilité, elles se sentent reconnues et valorisées auprès de leur famille favorisant la transmission du savoir et des échanges.

 

B/ Le jardinage est un formidable outil de réinsertion car il permet de s'exprimer plus facilement :

En outre, au delà d'occuper son temps libre, il donne des repères spacio-temporels. En effet, les repères constitués par les arbres, les arbustes offrent des parcours adaptés aux personnes âgées désorientées, de même qu'entretenir son jardin nécessite une organisation et un ordonnancement dans le temps : il faut tenir compte des saisons, de la lune rousse etc., planifier les périodes d'arrosage, de désherbage etc. Cela entraîne une véritable stimulation intellectuelle et surtout une projection dans l'avenir.

Tout cela place le résident en tant qu'acteur, un travail est aussi réalisé en amont : il adapte son choix vestimentaire en fonction du temps et choisi la fréquence et la durée de sa participation suivant l'heure du jour, sa disponibilité et sa fatigabilité.

 

 

 

Nous pouvons donc dire que le jardinage est considéré comme l'art de faire du bien au corps et à l'âme.

L'animation est un élément déterminant de la qualité de vie des patients et fait partie intégrante du soin.

L'atelier ne devrait pas excéder plus de trente minutes.

Il faut prendre en compte les évolutions physiques et psychiques et des polypathologies liées au vieillissement afin de ne pas mettre le résident en situation d'échec.La proximité du jardin avec le service permet au personnel soignant, comme aux patients, de se préparer facilement.

 

 

II UNE SOLIDARITE INTERGENERATIONNELLE POUR MENER A BIEN LE PROJET.

Améliorer un espace convivial de rencontres en toute saison par ses différentes fonctions (visuelle, olfactive et sensorielle), le jardin sera conçu pour des personnes âgées désorientées ou en bonne santé.

Il sera composé d’espaces délimités, à l'abri du vent, dans lesquels il est agréable de se réunir avec les parents, les amis, les visiteurs, le personnel, mais aussi, chaque fois que cela serait possible, les voisins du quartier.

Avant d'entreprendre des travaux de remise en forme du jardin, l'équipe professionnelle EHPAD / RPA s'est réunie afin de faire un point sur les plantes à garder ou à enlever.

Suite à cette réunion 8 jeunes volontaires, effectuant leur service civique dans la structure, se sont proposés pour remettre le jardin actuel au propre et enlever quelques plantes. Ce travail de concertation nous a permis de sectoriser le jardin en deux parties :

La première partie : espace interne divisé en 5 zones permettant aux jeunes du lycée horticole de travailler sur les techniques de structuration et de plantation.

La deuxième partie : espace faisant le lien entre la partie interne et externe de l'établissement permettant d'ouvrir la structure, tout en maintenant la clôture existante, sur le quartier Grand Parc. Le travail demandé aux élèves du lycée sera de concevoir puis d'élaborer un projet de restructuration de cet espace en prenant en compte les éléments donnés.

La Direction des Parcs, des Jardins et des Rives participera par la suite à la réalisation technique du projet. (Participation à définir)

 

A/ Mutualisation et complémentarité des services de la Ville de Bordeaux :

 

Les missions de la Direction des Parcs, des Jardins et des Rives s’articulent autour du patrimoine vert de Bordeaux :

 

- Gestion du patrimoine vert et naturel de la ville : entretenir, gérer et pérenniser le patrimoine vert, naturel ou aménagé et les paysages dans le respect de l’environnement et de la biodiversité.

 

- Développement urbain durable de Bordeaux : il s’agit d’accompagner, sur le volet des aménagements paysagers et des espaces publics, le projet Bordeaux 2030.

 

- Valorisation et transmission du savoir-faire au moyen d’une politique de formation, d’accueil et de communication destinée à divers publics (Maison du Jardinier et Lycée Horticole Camille Godard).

 

Dans ce cadre, la DPJR  accompagne la mise en place d’espaces verts partagés qui contribuent au cadre de vie des habitants et favorisent le lien social. Elle participe également à la sensibilisation des différents publics à la nature en ville et au développement durable. Ce sont plus particulièrement ces axes d’intervention qui ont motivé la participation de la direction à ce projet qui va permettre, d’une part, de créer un jardin favorisant le bien être des personnes âgées, leurs échanges avec l’extérieur et une sensibilisation à l’environnement, et d’autre part, de mettre les élèves du lycée horticole en situation réelle de réalisation d’un espace vert partagé.

 

Dans le cadre de ce partenariat, les lycéens interviendront autour de la conception et de la réalisation du jardin et  plus globalement, la  DPJR participera matériellement à sa concrétisation (apport de terre, de plantes etc.). Des ateliers autour du jardinage écologique pourront également être mis en place en lien avec la Maison du Jardinier afin de participer au maintien d’une dynamique sur cet espace.

 

B/ Les atouts de l'action intergénérationnelle :

En lien avec le Lycée horticole de la ville de Bordeaux, le projet, à partir du mois de Janvier, s'orientera en direction du lien intergénérationnel.

Créé en 1953, le Lycée horticole Camille Godard est un établissement privé sous contrat avec le ministère de l’Agriculture, rattaché au service des Espaces verts et du Paysage de la ville de Bordeaux. Les études sont gratuites et les élèves, de la 3e au bac professionnel, y trouvent des conditions idéales pour réaliser leur projet dans les métiers en rapport avec l’horticulture et le paysage. Une pédagogie adaptée, un domaine d’application exceptionnel, des résultats et un bon taux d’insertion en font l’un des meilleurs établissements de la région.

Le Lycée a pour mission de former des personnels hautement qualifiés destinés tant au secteur privé qu’aux collectivités territoriales.

« Notre action sur le site de l’EPHAD/RPA a plusieurs objectifs. Tout d’abord un objectif pédagogique puisque les élèves imaginent et réalisent un jardin à des fins esthétiques et thérapeutiques conforme au module de MAP. Ensuite un objectif social car il permet de métisser les âges et les vécus à travers un fil du temps conducteur, le jardin’âge pour un jardin bienfaisant. Enfin un objectif éducatif intégrant l’agenda 21 du lycée dans la conduite du projet».

Pour cela, nous initions une démarche qui consiste à :

              Faire un état des lieux

              S’imprégner de l’environnement

              Assimiler les besoins

              S’informer sur les « ainés » et leur mode de vie. Connaître les « pot’âgés »

              Elaborer des esquisses

              Présenter les projets au public

              Réaliser les plantations

 

Le programme de réflexion pour le réaménagement du « patio » s’articule autour de quelques principes.

·                                        Implanter durablement le végétal au centre de la RPA (vue depuis les salles, repère spatial)

·                                        Familiariser les résidents avec le végétal au quotidien (pratique physique)

·                                        Initier à la diversité végétale pour le caractère physique, biologique, esthétique, et sensoriel

·                                        Inciter les commentaires par la présence de plantes étonnantes à coté des plantes traditionnelles

·                                        Intégrer des surprises qui bougent au fil du temps (sollicitation cognitive)

·                                        Favoriser des émotions positives, accroitre les communications,

·                                        Solliciter l’orientation spatiale, temporelle, la mémoire personnelle, sociale

·                                        Développer les stimulations sensorielles, tactiles, visuelles, auditives

·                                        Démontrer que les cultures et les langues peuvent varier, les plantes restent universelles

·                                        Rappeler que les plantes et les hommes ont en commun le cours de l’existence, elles évoluent, changent, répondent aux soins et au climat vivent et disparaissent.

·                                        Poursuivre le programme Agenda 21 (social, économique et écologique)

·                                        Faire de ce projet une très belle aventure humaine.

 

 

Lors des 2  interventions des 25 élèves du lycée horticole de Bordeaux sur la remise en forme et la structuration du jardin, l'EHPAD accueillera le groupe le midi à partir de 13h15 au chaud et leur offrira le repas.

 

 

Ce lieu permettra ainsi de créer entre jeunes, enfants et séniors, des moments conviviaux de rencontre, d’entraide et de complicité au travers de diverses activités, où chacun, petit et grand, apportera sa spontanéité ou son expérience.

  Échéancier :

Septembre 2011

1er phase: étude et concertation entre partenaires sur la conception du mobilier « jardinière adaptée », sa mise en place, et son coût.

Partenaires :

Référent de l'association « d'éco solidaire »

Référent du projet EHPAD : Marina HERBO

Octobre 2011

Demande de subvention à la mairie de quartier, accordée pour le financement de la jardinière

Partenaires :

Référent mairie de quartier: Mme CAZALET

Référent de l'association « d'éco solidaire »: Mr KAÏDE

Référent du projet EHPAD : Marina HERBO

Novembre 2011

Concertation sur la faisabilité du projet entre les différents partenaires sur la conception du jardin et la technique.

Repérage architectural du jardin.

Analyse des moyens à mettre en place.

Don et livraison de terre végétale par le service des Parcs, des Jardins et des Rives

Partenaires :

Référent du service des Parcs, des Jardins et des Rives : Catherine ROUCH

Référent du lycée horticole de Bordeaux : Mr DUFOURG

Référent du projet EHPAD : Marina HERBO

Janvier 2012

Accueil des élèves et visites du lieu de vie des résidents de la structure EHPAD/RPA.

Partenaires :

Référent du service des Parcs, des Jardins et des Rives : Catherine ROUCH

Référent du lycée horticole de Bordeaux : Mr DUFOURG

Référent du projet EHPAD : Marina HERBO

Janvier 2012

Réalisation du mobilier « jardinière » sur l'Atelier Eco Solidaire rue PIERRE TREBAULT

Référent de l'association « d'éco solidaire »: Mr KAÏDE

Référent du projet EHPAD : Marina HERBO

Mai 2012

Rencontre Inter G pour rempoter des fleurs dans 20 balconnières. Ateliers entre enfants 6/9 ans de L'ALSH /Séniors/jeunes lycéens

Partenaires :

Référent du lycée horticole de Bordeaux : Mr DUFOURG

Référent du Centre Social et Culturel GP Intencite : Violaine GORGES

Référent du projet EHPAD : Marina HERBO

Mai 2012

Installation, utilisation et inauguration à Maryse Bastié.

Référent de l'association « d'éco solidaire »: Mr KAÏDE

Référent du projet EHPAD : Marina HERBO

Septembre 2012

Réalisation de la deuxième partie du projet

Conception, réalisation d’un espace qui permettra de créer une ouverture sur le quartier par les élèves du lycée horticole.

 

Partenaires :

Référent du service des Parcs, des Jardins et des Rives : Catherine ROUCH

Référent du lycée horticole de Bordeaux : Mr DUFOURG

Référent du projet EHPAD : Marina HERBO

 

 III L’EHPAD/RPA Maryse Bastié sur le chemin du développement durable.

Avant d’élaborer ce projet, nous nous sommes posé  deux questions:

Comment adapter notre mode de fonctionnement et nos pratiques professionnelles de consommation au développement durable ?

Comment aborder le développement durable avec les résidents et tous les acteurs de l’établissement ?

 

A/ Des outils réalisés à partir de matériaux de récupération :

Dans le cadre de ses missions, L'Atelier d’éco-Solidaire souhaite réaliser en partenariat avec l'EHPAD / RPA Maryse Bastié une action qui permettra de créer un lien solidaire et social exemplaire et novateur par la valorisation des gestes éco-responsables.

Par une subvention FIL allouée par la mairie de Quartier du Grand Parc, les personnes âgées de l'EHPAD Maryse Bastié pourront bénéficier d'un mobilier adapté à leurs capacités de mobilité.

La création de cette jardinière sera faite sur mesure à partir de matériaux destinés à la destruction, dans le cadre des déchets enfouis ou brûlés.

 

B/ Valoriser les activités d'information, de participation et de sensibilisation au développement durable :

La structure Maryse Bastié souhaite impliquer les acteurs de l'établissement au développement durable.

Notre première démarche est d'élaborer un guide des bonnes pratiques afin de réaliser un agenda 21 en adéquation avec celui de la Ville de Bordeaux. Le personnel travaille déjà à la création de ce guide en recensant les gestes éco-responsables pratiqués par la structure.

La Délégation du Développement Durable a sollicité la Direction du Pôle Senior à l’occasion de la préparation du Forum Agenda 21 mais également dans la perspective du renouvellement de l’Agenda 21.

Les ateliers de fabrique 2e génération consistent en une activité d’échange et de prise de parole des seniors animée par l’association des Petits débrouillards, sur une structure par quartier.

Cette volonté s’appuie sur le constat que la parole des seniors n’avait pas été suffisamment prise en compte lors de la première version de l’Agenda 21.

La refonte de l’agenda 21 attendu pour 2014 s’inscrit également dans un esprit de collaboration avec le Projet social n°3 et le projet d’aménagement urbain « Bordeaux 2030 ». 

Ce travail d’expression a été finalisé par une présentation lors du Forum Agenda 21 le 5 novembre 2011 et a fait l’objet d’une exposition des actions menées, dans les structures séniors.

Les objectifs :

·                                            Rendre les seniors acteurs et les sensibiliser à la question de l’environnement et du développement durable dans leur quartier et dans leur ville.

·                                            Exprimer la mémoire du quartier à partir d’anciennes expériences dans le domaine du développement durable.

·                                            Améliorer leur quotidien dans leur lieu de vie et imaginer le quartier pour les générations futures.

 

 

Ce jardin, agrémenté de différentes senteurs, couleurs et saveurs, sera le lieu de tous les rendez-vous où chacun pourra participer à son envie: désherbage, bouturage, ramassage, découverte des fleurs, ou tout simplement s'en servir comme lieu d'exercice, de rencontre ou de repos.

Ce projet d'œuvre collective sera l'alchimie de bonne volonté.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.

 

Renseignements : par téléphone au 05 56 16 15 70 | Mentions légales