Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un blog de bordeaux.fr

19 novembre 2012

Critiques littéraires : Mon Chien Stupide.

« Mon chien Stupide »  est un roman de John Fante paru en 1985 deux ans après sa mort.

« Mon chien Stupide » raconte l'histoire d'Henry J Molise,un père de famille, scénariste et romancier médiocre vivant avec son épouse et ses quatre enfants à Point Dume, aux Etats-Unis.

Henry J. est un homme quelque peu désabusé n'arrivant plus à trouver l'inspiration, n'aimant plus sa femme, Harriet, et ne comprenant plus ses enfants ;  Jamie, Tina, Dominic et Denny.
«J'aurais joyeusement échangé n'importe lequel, voire les quatre, contre une Porsche neuve, ou même une MG GT'70 »

Lors d'un soir sombre et pluvieux de Janvier, Harriet fait une étonnante découverte dans son jardin. Prise de panique, elle ressort le calibre 22 de son mari et le lui tend.
 
-« Merde qu'y a t-il ? »
« Je crois que c'est un ours. »
-« Où ? »
« Sur la pelouse. Sous la fenêtre de la cuisine. »
-« C'est peut-être un des gosses. »

Alors qu'ils approchent du gros tas occupant une partie de leur jardin, les théories défilent. Est-ce un mouton ? Un ours ? Un lion ?!
Non... Un chien ! Un immense chien. Un Akita plus précisément. C'est un race de grand chien japonais, dressé il y a fort longtemps pour chasser l'ours et le sanglier.


Le chien commence par diviser la famille. Harriet refuse de le voir errer dans sa maison. Le narrateur, HJ Molise, s'y attache vite et retrouve en lui le souvenir de son vieux chien décédé, Rocco.
Jamie, le fils le plus sage de tous est le plus attaché à la bête qu'il nommera «Stupide »
Stupide s'avère être un chien un peu spécial. Il a des tendances homosexuelles qu'il n'hésite pas à manifester dès qu'il en a l'occasion.

- « Crétin de chien. Il vient d'agresser un type. »
- « Il l'a mordu ? »
- « Non. Il a essayé de le sauter. »
illustration.jpeg

L'arrivée du chien fait ressortir les histoires familiales dont la relation père-fils, le désir du père de laisser tomber sa famille et partir vivre sur sa terre natale.
En effet, de nombreux problèmes naissent et confrontent les membres de la famille.
Dominic, l'ainé, partage sa vie avec une Noire. (au grand dam de sa mère)
Denny, prêt à soudoyer des médecins pour éviter le service militaire et faisant faire ses thèses pas sa mère, naïvement dévouée.
Tina et son petit ami, ancien militaire devenu surfer et véritable parasite.
Jamie, le plus jeune et le plus sérieux faisant du bénévolat dans une clinique pour enfants.

Le narrateur voit en Stupide une consolation.
« Il est à la fois la victoire, les livres pas écrits, les endroits que je n'avais pas encore vus, les femmes qui me faisaient envie ... il apaiserait la douleur, panserait les blessures de mes journées interminables, de mon enfance pauvre, de ma jeunesse désespérée, de mon avenir compromis. »

Un roman mélancolique, émouvant, drôle, ironique voire tragique. On passe par beaucoup d'émotions. L'écriture est facile mais efficace, on rentre très vite dans l'histoire de cette famille un peu déjantée et pleine de conflits diverses, plus ou moins important.
Le livre n'est pas long à lire. 150 pages.

Maxime. 1Flo.

Les commentaires sont fermés.

 

Renseignements : par téléphone au 05 56 16 15 70 | Mentions légales