Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un blog de bordeaux.fr

02 avril 2013

Bordeaux a son nouveau pont !

Pont Jacques Chaban-Delmas

 

pont-bacalan-chaban-delmas-1200x620.jpg

 

Le contexte du projet

 •Une volonté politique d'urbanisation de la rive droite de Bordeaux

•Un nouveau pont à Bordeaux franchissant la Garonne

•Un outil de reconquête du fleuve par la ville qui s'inscrit dans l'ensemble du projet Corajoud pour les quais

 

La problématique technique

Assurer à la fois un franchissement urbain tout en permettant le passage des paquebots de croisière.

Un franchissement urbain, cela veut dire que la vitesse sera limitée à 50 km/h et la circulation adaptée :

 •aux voitures : une chaussée de deux fois deux voies

•aux transports en commun (tramway, bus) : deux voies en site propre

 •aux vélos : une piste cyclable de chaque côté du tablier du pont

 •aux piétons : un trottoir de chaque côté du tablier (situé à l'extérieur des tours de levage)

 

Les différents éléments de la structure

 •Une travée levante en caisson métallique profilée de 2600 tonnes, de 120 mètres de longueur et 45 mètres de largeur.

•Implantées dans le lit du fleuve, 4 tours de 81 mètres de hauteur reposant sur des embases oblongues de 44 mètres de long, 18 mètres de large, 18 mètres de haut, et protégées par 4 gabions de défense en béton armé de 18 mètres de diamètre cloués au sol. Pieux en béton armé de 1,60m de diamètre et 20 mètres de profondeur pour stabiliser gabions de défense et embases des tours.

•Les travées d'accès en ossature mixte acier-béton

Pour la construction, les gabions de défense et partie inférieure des embases des tours (ensembles immergés), seront préfabriqués en cale sèche et amenés à leur position définitive par flottaison.

 

Comment ça marche ?

 •Un contrepoids de 600 tonnes et des poulies de levage dans chacune des tours

•En cas de panne, la travée levante doit pouvoir redescendre par son seul poids

•En cas de choc extrême, les gabions de défense peuvent être endommagés sans que l'ouvrage ne bouge.

 Maxime VENANDY

Kévin CARACCIOLO

Les commentaires sont fermés.

 

Renseignements : par téléphone au 05 56 16 15 70 | Mentions légales