Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un blog de bordeaux.fr

31 janvier 2014

Concours national de reconnaissance des végétaux 2013 :

Interview de Boucher Amandine (élève de 1ère BAC PH ) :

 

Est-ce que tu étais stressée ?

-« Avant le concours oui, et lors de mon passage je ne l’étais plus car j’étais dans mon élément. »

Comment était l’ambiance ?

-« plutôt bonne car nous venions de différentes régions et nous avons pu échanger entre nous. »

Comment se passe l’épreuve ?

-« Tout d’abord, on reçoit une convocation, ce qui donne un côté solennel. Arrivés au salon, ils nous appelle un quart d’heure avant pour que l’on se prépare, on attend dans un couloir. Lorsque c’est à notre tour ils nous appellent, on émarge et après ils nous dirigent vers les tables où les échantillons sont exposés. Lorsque l’on passe entre chaque candidat il faut trois échantillons d’éccart. Sur chaque feuille on doit marquer le genre, l’espèce, le nom français ainsi que les caractères. Une fois que l’on a identifié les 20 échantillons on peut se diriger vers une table dans la salle pour finir de compléter les cases et puis on rend les feuilles. Les feuilles sont anonymes, on nous a attribué un numéro de candidat,c'était le 73 pour moi. »

Avez-vous à reconnaitre des échantillons ou des plantes en pot?

-« Pour ma part, en production horticole c’était des plantes en pots et pour les travaux paysagers c’était des échantillons, des bourgeons et pour certains des fruits et des feuilles. »

Comment était la visite ?

-« J’ai pu visiter paysalia, il y avait surtout des professionnels, des stands sur les créations, sur les matériaux, sur les élagueurs, de produits phitosanitaires ainsi que sur la production horticole. »

Comment s'est passée la remise des prix ?

-« C’était le 05/12 à 13h30. J’étais stressée lorsqu’ils ont commencé à annoncer les gagnants de la cathégorie niveau 5, ils ont d’abord appelé le premier puis le second, à ce moment là, je n'y croyais plus, jusqu'au moment ou ils m'ont appelée troisième mais j'avais toujours du mal à y croire !...»

 

BEPA....

                           

 

-         A quoi consiste le BEPA ?

Le brevet d’études professionnels agricoles [ BEPA] est un diplôme équivalent à un BEP mais version agricole. En effet, une grande partie des informations qui débouchent  sur un métier au contact avec la nature relèvent de l’enseignement professionnel.

Ainsi elles ne sont pas chapeautés par le ministère de l’éducation nationale mais par celui de l’agriculture et de la pêche.

-         A qui s’adresse le BEPA ?

L’admission se fait directement après la classe de troisième, après un CAP ou encore un EAPA. Le brevet d’étude professionnelle agriculture [ BEPA ] s’adresse à ceux qui souhaitent travailler au contact avec la nature.

-         Comment fonctionne le BEPA ?

La formation dure deux ans. L’enseignement se divise entre les matières du tronc commun et deux séries de modules qui précisent l’option et la spécialité professionnelle.

La plupart des titulaires de BEP ou BEPA poursuivent leurs etudes en BAC pro dans la même spécialité.

Le lycée horticole Camille Godard propose de passer le BEP dans la même année que le BAC Pro. Cela se fait sur l’année de seconde lors de contrôles continues et jusqu’au début de l’année de première avec des CCCF ( Contrôles Continus en Cours de Formation ) , et une épreuve orale sur 6 fiches techniques réalisées lors du stage de seconde .

La cigarette chez les jeunes

 

La cigarette chez les jeunes :

 

Trois élèves de  1 ère ont décidé d’interroger 34 élèves du Lycée horticole Camille Godard.

 

A l’aide d’un tableau nous avons réalisé un bilan : cliquez !

les fumeurs.xlsx

Interview d'un nouvel élève

 

 

IMG_1137.JPG

 

                                              

 

 

 

1°- Bonjour , pouvez- vous  vous présenter en quelques mots?

 

  -Bonjour je m’apelle Timothé rossignol je suis originaire d’Andernos les bains et je suis né le 20 juin 1996.

 

2°- Quelle est votre parcours scolaire ?

 

  -Après la troisième je suis allé dans un lycée agricole à Sabres dans les landes pour y suivre un parcours Gmnf (gestion des milieux naturels de la faune et de la flore). Je suis parti de ce lycée à la fin de l’année car cela ne correspondait pas à ce que je voulais faire. Ensuite j’ai intégré le Cluzeau ,un lycée GMNF situé à Bergerac en Dordogne.Depuis la rentrée 2013 je suis un parcours de paysagiste

 

3°- Pourquoi êtes- vous attiré par le milieu du paysage ?

 

-J’aime tout ce qui touche à l’environnement et aux espaces verts

 

5°-Quelle est votre première impression sur le Lycée Horticole Camille Godard ?
-Mes impressions sont plutôt bonnes,il y a une bonne ambiance de classe.

 

6° Avez vous bien éte intégré au  sein de cette classe ?  

 

-Oui, même si au début c’était un peu dur car j’étais nouveau et les autres personnes de la classe se conaissaient déja depuis un an

 

7° Jusqu’où comptes- tu aller dans ce domaine professionnel ?

 

Je compte finir la formation jusqu’au bac et peut être partir en BTS si j’ai une mention ou pas

 

Théo Laborie                                                                                                                                                      1°BAC

 

Timothé Rossignol

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et si on apprenait à mieux se connaitre......

 

 

 

 

IMG_20131115_085514.jpg

1)      Travaillez-vous  dans le lycée depuis longtemps ?

 

Je suis arrivée au lycée Horticole en Février 1994 ; il y a eu beaucoup de changements par la suite comme la création du self, l’existence de la filière Bac Pro et plus récemment celle du BTS. Depuis cette époque, le lycée s’est agrandi et j’ai vu de nouveaux enseignants arriver (hommes et femmes). Aujourd’hui nous sommes une vingtaine.

 

2)      Qu’est-ce qui vous a emmené à faire ce métier ?

 

J’ai toujours aimé le français, et j’ai eu des enseignants qui m’ont donné envie de transmettre à mon tour. Lorsque j’ai été étudiante, j’ai donné des cours particuliers à une jeune fille, élève en troisième et je pense que ça a compté dans mon orientation.

 

3)      Qu’avez-vous fait comme études ?

 

J’ai suivi des cours de lettres modernes à l’université de Bordeaux III où j’ai obtenu une licence de Lettres Modernes (option ancien français) puis j’ai fait une Maîtrise.

 

4)      Quelle est votre plante préférée ?

 

J’aime beaucoup les Hortensias, de par leurs formes et leurs couleurs ; ça me rappelle les vacances de mon enfance dans les Landes…

Iparaguirre Angélique et Clemente Enzo

 

30 janvier 2014

Nos lauréats 2014

 

 

003.JPG

 

Nous sommes fiers de vous faire part des résultats de nos élèves pour les sélections des Olympiades  Régionales en production horticole :

Rémy Marlier : 1er

 

Ambroise Schmitt : 2nd

 

Romain Leprêtre : 3ème

 

 

025.JPG

 

 

 

015.JPG

032.JPG

 

 

29 janvier 2014

Dossier d' inscription année 2014/2015

dossier d'inscription.pdf

Avis Etablissement d'origine.doc

 

 

 

 


Vous trouverez le nouveau dossier d’inscription 2014 en ligne sur notre blog…


Quelques pièces de candidatures ont changé, merci d’en tenir compte.


 .  2 enveloppes timbrées 22x11 au tarif en vigueur à l'adresse des parents.


 

24 janvier 2014

Et si on apprenait à mieux se connaitre....

 

DSC_2161.JPG

 

 

Travaillez-vous dans le lycée depuis longtemps ?

 

 

Depuis la rentrée 2013.

Qu’est-ce qui vous a emmené à faire ce métier ?

 

Pour des raisons de santé, je ne pouvais plus pratiquer le métier de Paysagiste, je me suis donc tourné vers le métier d’enseignant, plus précisément formateur.

Qu’avez-vous fait comme études ?

 

J’ai un Cap, un Bep ainsi qu’un Bac Pro et je suis titulaire de deux Bts : un Bts Hydraulique agricole ainsi qu’un en travaux paysagers. Je suis également titulaire d’une licence.

Quelle est votre plante préférée ?

 

Délonix regia, en français Flamboyant. C’est un arbre monumental.

Iparaguirre Angélique et Enzo Clemente

 

 

17 janvier 2014

Les astuces de Téo et Raph’

pucerons.jpg

 

Cette semaine pour cette première édition nous allons nous attarder sur le cas des fumeurs ou plutôt de leur mégots .En effet, ils ont une autre utilité que d’étre jetés par terre, ils peuvent aussi être réutilisés pour créer un puissant insecticide naturel (ou pas ) contre les pucerons.

Pour se faire il vous suffit de vous munir de:

- l’équivalent en mégot d’un paquet de cigarettes

- 1L d’eau du robinet

-un filtre (de cafetière par exemple)

-un pulvérisateur classique (achetable en jardinerie)

-d’une plante envahie par des pucerons (facultatif mais conseillé)

Commencez par faire macérer vos mégots dans votre litre d’eau pendant 1 à 2 semaines puis une fois le temps écoulé, filtrez le résultat et pulvérisez le sur la plante envahie de pucerons.

Et voilà le tour et joué, votre plante sera sous peu sauvée !

13 janvier 2014

Quelques dates à retenir...

IMGA0340.JPG

 

Le Lycée Horticole sera présent à l’ occasion de différentes

manifestations :

 

 

Salon du lycéen et de l’étudiant à Bordeaux  le 10-11-12 Janvier 2014



1011073_650877361643547_259240013_n.jpg

 

 

Salon Aquitec  les 6-7-8 Février 2014

IMG_4201.JPG

 

 

Des journées  portes ouverte auront également lieu au Lycée Horticole Camille Godard les 15 mars et 17 mai 2014 de 10h à 16h (au Haillan, domaine Bel Air ).

IMGA0351.JPG

 

 

Nos élèves participeront aux Olympiades des Métiers les 28 et 29 mars 2014 !

IMGP8647.JPG

 

 

A très vite !

 

 

 

All the posts

 

Renseignements : par téléphone au 05 56 16 15 70 | Mentions légales