Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un blog de bordeaux.fr

02 février 2016

Un cycliste en herbe...

Nous avons interviewé Maxime Brochet un élève de classe de première sur le sport qu’il pratique depuis plusieurs années qui est également sa passion : le cyclisme !

Il pratique ce sport depuis un an a peu près.

Il s’entraine 5 à 6 fois par semaine pendant 2 à 3 h.

Il a choisi ce sport car il faut un entraînement rigoureux , intense et un mental en acier. C’est un sport individuel mais qui peut se pratiquer en équipe.

Il pratique un programme d’hiver qui comporte :

-un renforcement musculaire

-de la piste (vélodrome)

-Il travaille la force qui consiste à renforcer ses ischio-jambiers.

-Il travaille également la PMA ( puissance maximale aérobie) qui travaille sa puissance maximale physique et cardiaque sur une courte durée (2 à 10 min) pour un faible temps de récupération. Ceci permet de récupérer plus rapidement après un effort court et intense.

-Il travaille la vélocité qui consiste à avoir un cadence de pédalage soutenue en évitant que son rythme cardiaque n’augmente.

-il fait également des stages en montagne.

Il s’entraine principalement dans le médoc ainsi qu’en Charente et à la montagne.

Il pratique ce sport dans deux club différents : un à CAVIGNAC (licence Ufolep Union Française des Oeuvres Laiques d’Education Physique qui contient 130 sports différents ) ainsi que dans son principal club -Mérigniac vélo club- (FFC – Fédération Francaises de Cyclisme)

Ses objectifs sont de gagner une course à étapes , et un championnat de Gironde ou d’Aquitaine.

Durant la saison dernière il a participé à plusieurs courses ;  à son palmares il a 3 victoires ,4 secondes places et il est également arrivé 2 fois 4ème.

Le meilleur sur 200 mètres doit aussi être le meilleur sur 200km. C’est uniquement une question de préparation.

Alix Petit, Marion Gérards

Arbres et arbustes à floraison hivernale

De nombreux végétaux fleurissent durant l’hiver et peuvent apporter de la couleur dans le paysage durant cette période. Nous allons vous présenter quelque végétaux qui fleurissent l’hiver :

Nous allons commencer par le :

 

  1. Mimosa d’hiver (Acacia dealbata) :

 

Ce végétal est un arbre qui est connu pour ses rejets qui envahissent les jardins et pour sa floraison mais aussi par le parfum que dégage les fleurs. Il a une floraison de couleur jaune intense et une odeur très prononcée.

 

  1. Camélia (Camelia japonica) :

 

Cet arbuste est à feuillage persistant (végétal qui ne perd pas ses feuilles en hiver). Il a plusieurs couleurs de floraison comme le blanc, le rose, le rouge. Sa particularité est qu’il est placé dans les végétaux de terre de bruyère (terres acides), il a besoin d’une exposition ombragée.

 

  • Cognassier du Japon ( Chaenomeles japonica) :

 

Cet arbuste de taille moyenne a un feuillage caduc (qui perd ses feuilles l’hiver), il a pour particularité d’avoir des épines sur les rameaux (branches) et fleurit alors qu’il n’a aucune feuille sur ses branches. Sa floraison peut être de plusieurs couleurs dont le rose, le rouge, le blanc…

 

  1. Forsythia (Forsythia x intermedia)

 

Cet arbuste est très connu dans le paysage car il fleurit avant la sortie des feuilles. Ses fleurs de couleur jaune attirent le regard.

 

  1. Jasmin d’hiver

 

Ce végétal est diffèrent de ceux qui fleurissent au printemps ou l’été car il fleurit l’hiver d’un jaune intense quand il n’a plus une seule feuille. Il peut être utilisé en plante grimpante mais aussi en plante couvre-sol.

 

TRUEL Sylvain et DUMAS Pierre-Antoine

L’amour avec un grand A

J’espère que la vue de ce texte abreuvera vos yeux et régalera vos pensées, bon appétit !

Photo amour.jpg

Dans un ciel d’été je vois ta bouche, je vois tes yeux et pourtant tu es si loin de moi. Je ne peux penser à rien et je ne vois rien sans toi, ma vie n’a plus de sens et je ne vois pas un futur sans toi mon amour, ma lumière, tu resteras à jamais la flamme de ma vie.

Moi la caricature de l’homme je m'écharpe, je me plie en quatre, je me relève pour te plaire et pourtant tu es si froide avec moi et sans un mot et sans un bruit tu m’accordes enfin un regard et ma vie s’illumine  d’un sourire radieux ma chérie.

L’amour est un long fleuve où la peine se noie et les larmes s’envolent pour ne laisser place qu’au désir de leurs yeux brillants sous la lune, tandis que leur sentiment brûle ou est au summum de son éclat , leurs pensées sur le voile de la sensualité que leur sensation de plénitude s’emmêle à leur bonheur. Il voit et découvre ce nouveau jardin qu’est l’amour. On entend la brise du vent nouveau se lever sur ce jardin. Ils ne respiraient pas est ne faisaient pas  de bruit  montrant leur sentiment et leur amour flamboyant au lever du soleil.

Sentant l’ardent désir me regarder, je vis la gloire sonner, ses trompettes soufflent son amour au gré du vent et des ouragans.

Ce texte ne noie pas vos pensées de superflu et démontre  ce qui importe dans la vie !

 Quentin et Benoît

Eviter le gaspillage alimentaire

recycle.png

Actuellement le réfectoire du lycée commande 235 repas froids par jour que les agents du self réchauffent au lycée. Ces repas sont préparés et livrés par le SIVU ( Syndicat Intercommunal à Vocation Unique) situé à Mérignac.
Nous nous sommes aperçus qu’il y avait beaucoup de gaspillage après chaque service, nous avons fait des recherches et avons trouvé qu’environ 10 à 15% des repas étaient jetés chaque jour alors que nous ne pouvons pas prendre une deuxième entrée ou un deuxième dessert .
Pour limiter ce gaspillage il faudrait réduire les achats de repas ou les resservir en fin de service.
Pour gérer les déchets, les élèves pourraient fabriquer des composteurs ce qui permettrait d’éviter les pertes trop importantes tout en créant de l’engrais pour les végétaux du lycée.
Chaque midi, nous devrions vider notre plateau dans un seau pour qu’ensuite une personne responsable du réfectoire prenne le seau et parte le vider dans un des composteurs situé à côté du vestiaire des filles. Cela pourrait éviter de jeter tous les aliments dans la poubelle.

Q.Mousset et P.Florin

 

All the posts

 

Renseignements : par téléphone au 05 56 16 15 70 | Mentions légales