Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un blog de bordeaux.fr

06 novembre 2014

Interview d'un élève de 3ème

 

 

  • Bonjour, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

 

Bonjour je m’appelle Antoine Paret, je suis actuellement en classe de 3ème.

 

 

  • Qu’est-que qui vous a donné envie de faire ce métier ?

J’ai voulu faire paysagiste car j’aime le contact avec la nature et être en extérieur, mon cousin était au lycée l’année dernière en BTS. Il a fait les olympiades, je suis donc allé le voir et cela m’a donné envie.

 

  • Etes -vous bien intégré dans le lycée et dans votre classe ?

Oui je trouve qu’il y a une bonne entente avec les camarades et certains professeurs.

 

  • Compte tu suivre tes études après le bac ?

Je pense continuer jusqu’au BTS mais je ne suis pas sûr car je ne suis  qu’en  3ème.

 

 

 

 

Marc Nicolas, Auffret Kalvin  

05 novembre 2014

Interview du personnel de cantine


-D’où arrive la nourriture ?

 

La nourriture arrive du S.I.V.U. (=Syndicat Inter communal à Vocation Unique) qui est situé à Mérignac.

 

-Comment la préparent- t-ils ?

 

La nourriture est préparée par des cuisininiers à Bordeaux et elle est rechauffée sur place .

 

-Pourquoi la nourriture est- elle bio ?

 

La nourriture est bio parce que le maire de la Mairie de Bordeaux, Mr Juppé, veut que les lycéens et les autres personnes nourris par la mairie de Bordeaux s’alimentent sainement.

 

-Est ce vraiment bio ?

 

Tous les plats dits « biologiques » affichés sur le menu le sont mais pas les sauces fournies .

 

-Combien de plats sont préparés pour notre lycée ?

 

Il y a 230 repas préparés pour les 20 classes .

 

-Combien de repas préparez- vous par jour ?

 

Environ 22000  repas sont servis en comptant les crèches, les lycées et les maisons de retraite de la ville de Bordeaux.

 

Elèves de 1ère Bac Pro ( Lucas Turiani-Pierre Nouaux )

 

Découverte de l’entreprise maraîchère de Mr Gratadour

 

  • Depuis quand êtes-vous installé au Haillan ? Quels sont les améliorations que vous avez faites tout au long de toutes ces années ?

  • Cela fait la 4 ème génération que je suis installé au Haillan.

 

  • Avez-vous apporté des améliorations tout au long de ces dernières années ?

  • J’ai installé 4 tunnels ainsi que des serres jumelées.

  • Quelles stratégies avez-vous pour être visible ?

  • Je varie ma façon  de me faire connaitre en participant à des marchés fermiers et en adhérant à des associations de producteurs .  

  • Je produis des pommes de terre d’ Eysines notamment.

 

  • Comment s’appelle votre entreprise et où se situe-t-elle par rapport à la ville de bordeaux ?

  • Mon entreprise s’appelle –Gratadour-, je suis situé route du Verdon à 10 km de Bordeaux .

 

  • Quels est la superficie de votre entreprise ?

  • La superficie de mon entreprise est de 3 hectares et demi. 

 

  • Quels sont les types de plantes et de légumes que vous produisez ?

     

  •  Je vends  70 produits différents : des légumes et des plantes aromatiques.

 

  • Pourquoi avoir fait ce choix ?

  • C’est une  histoire de famille, j’aime faire de la vente directe avec le client .

 

  • Quelles sont les plantes  et légumes les plus vendus dans votre entreprise  ?

  • Toutes les plantes et les légumes sont vendus dans

      mon entreprise, je produis du bio sans le label officiel.

 

  • Quelles maladies menacent vos cultures ? Comment parvenez-vous à les combattre ?

  • L’ odium est un problème qui est rattaché à l’ élevage des lapins ; j’ utilise du purin ou la PBI ( protection biologique intégrée) dans la serre ou certaines plantes qui ont des vertus comme l’œillet d’inde !

                 Classe de 1ère Bac Pro – Sophie Girard – Elisa Fougeron-

14 mars 2014

Et si on apprenait à mieux se connaitre....

 

 

IMG_20131115_085249.jpg

 

 

 

 

 

 

1)      Travaillez-vous  dans le lycée depuis longtemps ?

Je suis au Lycée Horticole depuis 1 an.

2)      Qu’est-ce qui vous a amenée à faire ce métier ?

J' apprécie tout particulièrement le contact avec les jeunes.

3)      Qu’avez-vous fait comme études ?

J’ai un Bac SST action-commercial et un Bts de psychologie

4)      Quelle est votre plante préférée ?

J' aime beaucoup l’orchidée.

 

 

Iparaguirre Angélique et Clemente Enzo

31 janvier 2014

Concours national de reconnaissance des végétaux 2013 :

Interview de Boucher Amandine (élève de 1ère BAC PH ) :

 

Est-ce que tu étais stressée ?

-« Avant le concours oui, et lors de mon passage je ne l’étais plus car j’étais dans mon élément. »

Comment était l’ambiance ?

-« plutôt bonne car nous venions de différentes régions et nous avons pu échanger entre nous. »

Comment se passe l’épreuve ?

-« Tout d’abord, on reçoit une convocation, ce qui donne un côté solennel. Arrivés au salon, ils nous appelle un quart d’heure avant pour que l’on se prépare, on attend dans un couloir. Lorsque c’est à notre tour ils nous appellent, on émarge et après ils nous dirigent vers les tables où les échantillons sont exposés. Lorsque l’on passe entre chaque candidat il faut trois échantillons d’éccart. Sur chaque feuille on doit marquer le genre, l’espèce, le nom français ainsi que les caractères. Une fois que l’on a identifié les 20 échantillons on peut se diriger vers une table dans la salle pour finir de compléter les cases et puis on rend les feuilles. Les feuilles sont anonymes, on nous a attribué un numéro de candidat,c'était le 73 pour moi. »

Avez-vous à reconnaitre des échantillons ou des plantes en pot?

-« Pour ma part, en production horticole c’était des plantes en pots et pour les travaux paysagers c’était des échantillons, des bourgeons et pour certains des fruits et des feuilles. »

Comment était la visite ?

-« J’ai pu visiter paysalia, il y avait surtout des professionnels, des stands sur les créations, sur les matériaux, sur les élagueurs, de produits phitosanitaires ainsi que sur la production horticole. »

Comment s'est passée la remise des prix ?

-« C’était le 05/12 à 13h30. J’étais stressée lorsqu’ils ont commencé à annoncer les gagnants de la cathégorie niveau 5, ils ont d’abord appelé le premier puis le second, à ce moment là, je n'y croyais plus, jusqu'au moment ou ils m'ont appelée troisième mais j'avais toujours du mal à y croire !...»

 

 

Renseignements : par téléphone au 05 56 16 15 70 | Mentions légales